Ç’a été un « slam dunk » pour la toute première édition virtuelle du Congrès des événements sportifs.  Ce rassemblement de l’industrie du tourisme sportif de partout au Canada est passé à un format en ligne en 2021 comme solution de rechange au rassemblement traditionnel en personne, lequel n’a pas été possible cette année en raison de la pandémie de la Covid-19.

Passant à une plateforme électronique robuste, la 20e édition du SEC, qui est planifié et organisé par Tourisme sportif Canada, a présenté des segments en direct diffusés à partir d’un studio de production installé à l’hôtel Westin d’Ottawa. Combiné au contenu préenregistré d’un éventail exceptionnel de conférenciers tant canadiens qu’internationaux, ainsi qu’à des activités de réseautage populaires, l’événement de trois jours a reçu des critiques élogieuses de la part des quelque 400 délégués qui y ont participé.

La planification de la version 2021 du Congrès s’est appuyée sur le programme initialement élaboré pour l’événement de 2020, qui était prévu en mars 2020 à Edmonton. Compte tenu de son annulation et de la progression ultérieure de la pandémie, de nombreuses sessions ont intégré la reconstruction des événements sportifs post-Covid et l’impact que la tenue de manifestations sportives est susceptible d’avoir sur la reprise économique. C’était l’objet de la présentation liminaire d’ouverture de Marsha Walden, présidente et chef de la direction de Destination Canada.

Le ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Stephen Guilbeault, ainsi que l’honorable Lisa MacLeod, ministre des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture de la province de l’Ontario, ont présenté des perspectives sur la façon dont les gouvernements peuvent aider. Les présentations des séances en petits groupes ont porté sur des sujets tels que : La stratégie nationale d’accueil : créer un avantage concurrentiel à l’échelle internationale; Maintenant quoi? L’avenir de la tenue d’événements sportifs post-COVID; Le rôle de la diversité dans le monde des événements : petite ville… grande scène; Tourisme E-sports à la hausse; et La Commandite : l’avenir des partenariats.

L’une des caractéristiques habituelles du Congrès des événements sportifs est l’élément amusant intégré aux activités de développement professionnel et de réseautage. Cela s’est poursuivi cette année avec des activités virtuelles, notamment un photomaton intégré avec des arrière-plans sur le thème du sport et l’événement le plus populaire de tous – le partage de temps d’écran avec ses animaux de compagnie, dans le cadre du concours FurBaby. Celui-ci s’est avéré si populaire qu’il reviendra certainement pour une prochaine édition (il a même présenté un hôte spécial à quatre pattes nommé Roscoe)!

Pour célébrer la 20e année du Congrès des événements sportifs, le directeur général Rick Traer a comparé les modestes débuts à l’état actuel de l’événement. « Notre premier congrès comptait 48 délégués, y compris tous les conférenciers! Aujourd’hui, plus de 400 personnes y participent régulièrement, et c’est devenu un événement important dans le calendrier de toutes les facettes de l’industrie du tourisme sportif.»

Une Allée des fournisseurs virtuelle a procuré une expérience en ligne unique qui a permis aux délégués de « passer d’un stand à l’autre » alors que les commanditaires mettaient en évidence différents aspects de leurs activités. Tourisme sportif Canada a apprécié le soutien de Tourisme Ottawa, de tous les commanditaires et exposants, ainsi que le soutien financier du Gouvernement du Canada et du Gouvernement de l’Ontario pour planifier et organiser le Congrès des événements sportifs dans ce format en ligne.

Le Jour 3 du Congrès des événements sportifs a été consacré au Marché des événements sportifs. Spécialement conçu pour répondre aux besoins de ce format de « rencontres-éclairs » entre deux entreprises, plus de 400 rendez-vous ont été programmés dans des plages de dix minutes pour permettre aux destinations touristiques et aux titulaires de droits sur des événements de se rencontrer et d’explorer la possibilité d’un jumelage parfait!

Tout au long des trois journées, les délégués ont pu afficher des commentaires dans un format de discussion en temps réel. Les commentaires sur la planification, la plateforme développée par InEvent et le soutien technologique de SW Event Technology ont été extrêmement positifs. Tout le monde attend avec impatience un retour à un événement en personne en 2022, toujours prévu à Edmonton, en Alberta, du 22 au 24 mars prochain, mais tous ont convenu que c’était la prochaine meilleure chose que d’être ensemble pour célébrer la résilience du tourisme sportif et de l’accueil d’événements sportifs!

Revivez l’événement grâce à l’album photo #CES21


Enjoy this article? Don't forget to share.